©Kevin Manach et Ugo Bienvenu, Festival d'animation d'Annecy

Derrière l’affiche d’Annecy, avec Ugo Bienvenu et Kevin Manach

Charles Loyer Actu, Ateliers du savoir 0 Commentaire

Ensemble, Ugo Bienvenu et Kevin Manach forment un duo très efficace. Depuis leur sortie des Gobelins, ils sévissent dans de nombreux domaines liés aux arts graphiques : de la presse à l’animation, en passant par la bande-dessinée, le clip ou encore le support affiche. Leur talent n’est pas passé  inaperçu et le festival d’Annecy l’a reconnu cette année en leur commandant l’affiche officielle de l’évènement avec pour seul brief d’y intégrer les thèmes de cette 41e édition : la Chine et l’érotisme. Les deux compères s’y sont pleinement employés. 

« L’image de la glace vient d’une idée de plan que nous avions eue pour un autre projet, un début d’un film inachevé à ce jour et qui a nous semblé pertinente ici. Dans ce film, la glace coulait sur les doigts d’un homme ; ce n’était pas une glace à l’italienne, mais un « calypo » qu’il mettait dans sa bouche. Nous y voyions à l’époque un certain érotisme.  Quand nous avons pris connaissance des thèmes pour le Festival d’Annecy, nous y avons repensé immédiatement et, comme disent les Américains : « Voilà !». » De cette inspiration érotique discrète puisée dans leurs propres univers, Ugo Bienvenu et Kevin Manach ont cherché à développer une image forte, qui puisse à la fois évoquer la Chine, à travers le personnage mais aussi créer le lien avec la ville d’Annecy par la création d’un décor subtil. Le ciel bleu sur fond de paysage montagneux  nous inscrit dans une atmosphère de saison. La nature abondante crée la confusion entre la fraicheur d’un été au bord du lac et celle d’un exotisme venu d’Asie. Au final, cette affiche apporte un juste équilibre entre une narration séduisante et le besoin de rendre l’information lisible. La composition en 3 tiers apporte des proportions idéales, pour un aplat de couleur bénéfique à la typographie.

Ce travail, ils l’ont effectué à 4 mains, en plusieurs étapes. « Nous avons fait chacun des recherches et des ébauches de notre côté. Annecy en a sélectionné une, et nous sommes attelés à la tâche autour de l’image choisie en nous répartissant le travail : l’un le décor, l’autre, le personnage. Le tout s’est combiné à l’envie. »
Un processus fluide et pertinent qui illustre bien l’entente entre les deux designers, mais aussi l’importance de l’échange dans tout processus créatif pour bien comprendre la commande et répondre aux plus près aux attentes des clients. 

FacebookTwitterGoogle+LinkedInDelicious

À propos de l'auteur

Charles Loyer