capture-decran-2017-05-29-a-10-34-47

Le Festival de Hyères dévoile ses talents de l’année

Charles Loyer Actu, PAO, Photo / Vidéo 0 Commentaire

Véritable révélateur de talents, le Festival International de Mode et de Photographie à Hyères est devenu le rendez-vous des professionnels de ces domaines créatifs. Chaque année, depuis 1985, sa compétition réunit et consacre une dizaine de créateurs. Les temps forts du Festival ont marqué l’intérêt accru du public pour le défilé et pour leur participation au Prix du Public. Tour d’horizon des récompensés de l’année 2017…


Vanessa Schindler, doublement récompensée
Cette styliste questionne les modes de production du vêtement en moulant les textiles grâce à l’uréthane, un polymère liquide qui se fond dans les fibres du tissu et donne un effet brillant. Sa collection féminine expérimentale « Urethane Pool », élimine la couture, mais préserve des finitions délicates. Cette approche créative a été doublement saluée par le « Prix du Public et de La Ville d’Hyères » ainsi que par le Grand prix du jury « Première vision ».

© JÉRÉMIE LECOMPTE - CATWALK PICTURES

© Jérémie LECOMPTE, CATWALK PICTURES


Marina Chedel, un prix loin d’être accessoire
Le « Grand Prix du Jury Accessoires de Mode Swarovski » a été attribué à Marina Chedel pour sa série de chaussures OVER THE PEAK.  Inspirée par la notion de déséquilibre, elle joue notamment sur les inclinaisons et l’épaisseur des semelles.

Marina Chedel

© Marina Chedel

Le « Prix Chloé » a consacré la styliste allemande Gesine Försterling. Formée à la broderie dans un atelier de Mumbai, sa collection Femme revisite les classiques des vêtements masculins, en les rehaussant de broderies et d’ornements.

La collection Homme Under Wraps de la finlandaise Marie Korkeila, a été gratifiée de la mention Spéciale du Jury Mode. La designer détourne quant à elle les codes de l’érotisme.

Enfin Wendy Andreu a reçu le « Prix du Public et de la Ville d’Hyères » pour sa collection de sacs et de chapeaux anti-pluie, élaborés à partir de cordes de coton entourées autour d’un moule et collées avec du latex.


Daragh Soden, plébiscitée
Les photographies sans fard de la jeunesse dublinoise, œuvres de Daragh Soden, ont été plébiscitées par le « Grand Prix du Jury Photographie ».

Roos Quakernaat, photographe hollandais, a reçu le « Prix Nature Morte ». Sa série  « Fêlées du logis » représente des femmes qui prennent des poses inspirées par un guide néerlandais des années 50, décrivant le comportement de la parfaite femme au foyer.

Bus Couple, Young Dubliners, 2014

Daragh Soden, Bus Couple, Young Dubliners, 2014

Le photographe Luis Alberto Rodriguez a été doublement récompensé par le « Prix de la Photographie American Vintage » et par le « Prix du Public et de la Ville d’Hyères ». Les personnages, invisibles, semblent être en prise avec des vêtements, portés illogiquement : les hauts et les bas sont inversés. Ces clichés, tout comme le travail global de l’artiste, explorent la distorsion des corps sous l’effet des différents mouvements auxquels ils sont confrontés. Cette approche singulière s’est esquissée lorsque le photographe américain s’est formé en tant que danseur à l’école Julliard.

Luis Alberto Rodriguez

©Luis Alberto Rodriguez

 

FacebookTwitterGoogle+LinkedInDelicious

À propos de l'auteur

Charles Loyer