16990094_10155103508847422_68394623_o

Julien Fuchs, portrait d’un UX designer

Charles Loyer Actu, Portrait, Web / Médias Sociaux 0 Commentaire

Consultant UX chez OCTO Technology, Julien Fuchs est également passé par des agences digitales comme Niji ou Nurun. En une dizaine d’années, il a pu observer l’évolution fulgurante de la demande en matière d’UX et contribuer à développer cette nouvelle discipline du design, avant tout centrée sur l’humain.

Comment devient-on UX Designer ? 
Il y a un dizaine d’années par les Sciences Humaines, comme la psychologie cognitive ou l’ergonomie. Aujourd’hui par des écoles de design ou des écoles spécialisées dans le web. Il y a aussi des profils plus autodidactes, surtout parmi ceux qui travaillent déjà dans le Web comme les chef de projet ou les « Product Owner ». Ils apprennent sur le tas en se sensibilisant au design thinking, à l’ergonomie ou autre.

Quels sont les mots qu’un UX designer utilise pour faire comprendre son métier à son entourage ?
Que ma matière première est l’humain. Que mon rôle est de placer l’utilisateur au milieu du projet de conception. Sur un cas, je vais apporter ce côté humain quand les développeurs se chargent du côté technique et mon client (du marketing ou autre) du côté business. A la croisée de ces domaines, on se doit de trouver le meilleur équilibre pour fabriquer un bon produit.

Qu’est-ce qui le fait vibrer ?
Le fait que c’est un métier qui évolue très rapidement. Il y a 10 ans, j’étais psychologue, puis ergonome,  aujourd’hui, UX designer.
Les méthodes, ainsi que la pratique qui évolue aussi vite que le digital.

Qu’est-ce qui le fruste le plus ?
D’expliquer 10 fois par jour mon métier, c’est parfois usant de ne pas être compris sur un projet.

Quel est le meilleur compliment qu’on peut lui faire ?
Quand mes clients sont ravis de mettre la main à la pâte. Je suis un fervent pratiquant du co-design. J’essaie au maximum de faire dessiner les wireframes en atelier à mes clients, et de les voir s’éclater et de nous remercier quand ils apprennent des choses à nos côtés me plait beaucoup. On se sent utile dans ce genre de projet.

Avec qui travaille-t-il ?
Côté client, avec les Chefs de projets, les PO (Product Owner), le Market , les DSI (Direction des Systèmes d’Information), toutes les personnes qui portent le projet. Au quotidien, je rencontre des utilisateurs cibles afin de comprendre leurs besoins ou de tester nos créations sur eux. En interne, je côtoie plus les Créatifs ou les planneurs stratégiques.

Comment voit-il évoluer son métier ?
J’ai commencé mon métier en concevant des produits digitaux, mais je m’aperçois maintenant que tout ne se règle pas avec une solution technique. Je pense donc que mon métier peut évoluer vers le design produit ou l’architecture.

FacebookTwitterGoogle+LinkedInDelicious

À propos de l'auteur

Charles Loyer