Portrait de certifié Chargé de motion design

Pyramyd 3D, Actu, Formation, PAO, Photo / Vidéo, Portrait, Web / Médias Sociaux 0 Comments

Dans un marché où chaque acteur se doit d’innover en anticipant les tendances et usages, tout professionnel, qu’il soit salarié ou indépendant, devrait se former pour évoluer.
Valoriser son savoir-faire et son expertise tout en apprenant est une expérience très riche que Pyramyd propose au travers de ses 4 parcours certifiants Chargé d’UX design, de motion design, de création Web et de conception et réalisation Web.
Grégory Barbotin est graphiste chez Randstad et a suivi cette année la formation certifiante Chargé de motion design de Pyramyd.
Pyramyd : Grégory, pourquoi avoir choisi la formation Chargé de motion design ? Était-ce un choix lié à un besoin au sein de votre entreprise ou le fruit d’une motivation plus personnelle ? 
Grégory Barbotin : J’ai choisi cette formation car le métier de graphiste évolue en même temps que les technologies. Aujourd’hui la demande d’animations et vidéos augmente et il faut donc se préparer pour être en phase avec les nouvelles demandes clients. After Effects et Premiere Pro étant des logiciels répondant parfaitement à cette problématique, j’ai choisi Pyramyd pour m’y former. Les nombreuses formations que j’ai eues dans leurs locaux ont toujours été à la hauteur de mes attentes.
P. : En quoi consistait votre projet de fin de formation ?
G.B. : Le projet que j’ai choisi correspondait à un sujet important pour mon entreprise, à savoir la rencontre entre les ressources humaines et l’e-sport. J’ai décidé de faire cohabiter ces deux milieux que tout oppose dans un motion design. Ce support me permet d’illustrer clairement et d’animer proprement des éléments graphiques, que ce soit en 2D comme en 3D. 
P. : Quelles ont été vos étapes favorites dans la conception de ce projet ?
G.B. : J’ai trouvé l’étape du montage vidéo vraiment passionnante car j’ai beaucoup appris et surtout très rapidement, les bases de Premiere Pro ainsi que tous les basiques de l’animation. Et je partais de rien ! Mais avec les cours, les astuces et avec de l’acharnement, on arrive à concevoir des petits bouts de trucs qu’on prend plaisir à assembler ensemble !
P. : Avez-vous également rencontré des difficultés ?
G.B. : La partie 3D est assez frustrante puisqu’elle paraît immense à appréhender quand on démarre et que l’on sent bien pour autant tout l’intérêt de maîtriser cette technique. Il faudrait tout un module, voire deux pour bien s’impliquer dans cette pratique qui offre tant de possibilités.
P. : En quoi cette formation influence-t-elle déjà ou influencera-t-elle votre carrière ?
G.B. : Cette formation m’a influencé dès le premier module, en mettant en pratique de nouvelles méthodes de travail. On prend le temps d’analyser, de coucher sur papier les étapes d’une animation, d’une scène, d’un projet. On prend le recul nécessaire, on partage avec les autres apprenants, telle une équipe, pour affiner, améliorer son projet. Sans cette formation, je ne me serais pas intéressé à la partie 3D et le son, et je me serais focalisé essentiellement sur les bases de l’animation. C’est une chance d’avoir plusieurs modules obligatoires qui nous font bien comprendre l’ensemble de la chaîne de l’animation. Tout élément d’une animation doit avoir le même niveau d’implication et de traitement. Un mauvais son ou une musique mal rythmée peuvent dévaloriser la meilleure des animations. Un autre point, c’est le fait de bien insister sur l’observation, de tout décortiquer, tout ce que l’on aperçoit au quotidien sans forcément le maîtriser, que ce soient les formes, les couleurs ou les comportements. 
P. : Cette formation s’est déroulée sur plusieurs mois. Dans votre groupe, il y avait aussi bien des indépendants que des salariés. Qu’avez-vous pensé de cette diversité ?
G.B. : Je pense que la qualité et la diversité des apprenants sont aussi importantes que les sessions d’apprentissage en elles-mêmes. Le regard de chacun, les limites techniques des uns, la créativité des autres,remettent continuellement en cause notre apprentissage, ils le nourrissent. C’est en voulant trouver une solution en groupe que nous ne trouvons pas une solution, mais plusieurs, et souvent plus surprenantes les unes que les autres.
Merci Grégory pour ce témoignage et nous vous souhaitons plein de réussite dans tous vos projets !

Prochaines sessions du parcours Chargé de Motion Design : ici !
Travaux de Grégory sur After Effects et Story board de son projet :

 


À propos de l'auteur

Pyramyd

Responsable Produits Pyramyd Formation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *