François Lemaire, expert Adobe Acrobat

Patricia Didier Formation, PAO, Portrait, Savoirs 0 Commentaire

Quelques questions à François LEMAIRE, expert PDF indépendant, intervenant chez Pyramyd sur les solutions PDF prépresse, bureautiques……

François, tu interviens chez Pyramyd depuis plus de 10 ans sur des problématiques pédagogiques variées notamment sur le logiciel Acrobat, tu es un expert du format PDF…
Quel est ton logiciel préféré, pourquoi ?

La réponse est sans surprise : Adobe Acrobat Pro. Mais dans le secteur du prépresse, Enfocus PitStop Pro est également incontournable.

En quoi Acrobat a t-il révolutionné notre vie professionnelle ?
Il est important de dissocier un outil (Acrobat Pro) de la matière (le format PDF). Depuis le milieu des années 90 le format PDF a bouleversé les échanges de fichiers entre les entreprises. Un seul document, autonome, capable de contenir du texte des images, des graphiques bien-sûr, mais aussi du son, de la vidéo, de la 3D, des champs de formulaires à remplir, des annotations…et sans peser pour autant un poids ingérable. Acrobat est le logiciel le plus polyvalent pour manipuler ces éléments de toutes provenances. D’où son nom !

Raconte-nous le jour où tu as le plus aimé, ou détesté, ce logiciel sur un projet ?
Le plus aimé, c’était il y a très longtemps, en 2000, chez un imprimeur auvergnat nouvellement équipé. Pour des raisons obscures son nouveau matériel refusait de ripper un document PostScript (l’ancêtre du PDF) vers les 4 plaques offset (une affiche pour un cirque à proximité). En transformant ce fichier en PDF, Acrobat Pro (v4 à l’époque) m’a permis d’identifier et d’isoler l’élément incriminé, de le modifier et ainsi d’imprimer le document. J’ai pu rentrer chez moi en toute sécurité.
Aujourd’hui encore, Acrobat permet des « pirouettes » incroyables (presque jubilatoires !) dans tous les domaines : couleurs, textes, interactivité, transport et consultation de 3d, exploitations et extractions de données, géo-localisation, etc.

A ce propos, il est intéressant de noter que le format PDF n’est plus, depuis 2008, la propriété de son concepteur (Adobe). Il est devenu un format normalisé par plusieurs comités ISO : industries graphiques (X), archivage (A), ingénierie (E), accessibilité (UA), santé (H)… et un standard (ISO 32000).

Je n’ai jamais rien détesté dans Acrobat, mais ce qui est désagréable, ce sont sans doute les nouvelles tendances de l’interface à nous diriger vers des procédures ou des outils à des fins commerciales, rarement pratiques et souvent redondantes avec des techniques plus simples.

Une de ses fonctions que tu adores ?
La ré-édition / correction / mise-à-jour d’images pixellaires ou de graphiques vectoriels dans leur logiciel natif à partir du PDF.
Ça existe depuis 17 ans mais ça fait toujours son effet.
C’est aussi pratique que dangereux, mais ça reste spectaculaire. L’objet dynamique avant l’heure en quelque sorte.

Une fonction que tu voudrais y ajouter ?
L’intégration d’animations HTML5 en remplacement du SWF qui ne se lit pratiquement plus nulle-part, et la protection par DRM.

2 ou 3 Url de sites incontournables sur ce logiciel ?
https://www.abracadabrapdf.net/
http://www.gwg.org/technical-specifications/

Une anecdote que tu as vécue en formation avec ce logiciel ?  
Des cris de joie lorsque des opérateurs font le calcul du temps gagné, de la qualité ou de la sécurité qu’ils vont atteindre, ou des économies qu’ils vont faire grâce à une astuce, ou parfois même à un outil « mystérieux » qu’ils avaient sous les yeux. Souvent – de par son prix – Acrobat Pro est sous-estimé (ou confondu avec Acrobat Reader).
Il peut parfois rivaliser avec des solutions à 5 chiffres. Je pense aux étapes de contrôles prépresses, aux systèmes collaboratifs de relectures et d’annotations ou encore à l’exploitation des données de formulaires.

Parles-nous de ton actualité. Tu animeras un nouveau stage chez Pyramyd, sur Acrobat Reader, pourquoi cette thématique ?
Depuis 18 ans que je gravite « autour » du PDF (ou l’inverse), la presse quotidienne, les maisons d’édition, le packaging, les imprimeries intégrées, les banques, les assurances ont des besoins, heureusement tour-à-tour.
Le PDF est le format le plus échangé au monde, alors l’outil le plus souvent utilisé pour le consulter est Adobe Reader; il existe maintenant sur toutes les plate-formes : Mac, PC, tablette et smartphone. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas qu’un simple « lecteur » de PDF.
Il est possible par exemple d’ajouter des commentaires électroniques très précisément, puis de les renvoyer, ou de les regrouper avec les commentaires d’autres relecteurs.
Souvent les formulaires PDF sont remplis à l’écran et imprimés; mais les données peuvent être renvoyées et ensuite synthétisées par le récepteur. Ça évite la re-saisie, les erreurs, ça fait gagner un temps fou !
Cette formation est là pour sensibiliser les utilisateurs d’Adobe Reader – on l’est tous – sur les possibilités cachées de cet outil, mais aussi sur les aspects insoupçonnées du format PDF.

Et pour profitez vous aussi des conseils de notre expert, consultez l’ensemble de nos programmes ici.

FacebookTwitterGoogle+LinkedInDelicious

À propos de l'auteur

Patricia Didier

Collaboratrice chez Pyramyd, chargée de la coordination des formations et de l'animation du blog.